La cybersécurité : une priorité pour la transformation numérique des Comores

14 Novembre 2019

Des experts nationaux et de la diaspora comorienne en cybersécurité se sont  réunis le 10 octobre 2019 au siège provisoire de l’Anaden à Malouzini pour échanger autour des problématiques liées à la cybersécurité aux Comores, sous la présidence du  Directeur Général Adjoint de l’Anaden, Monsieur Mohamed  Soilihi Fahar, en présence du Chef de département Cybersécurité de l’Anaden, Monsieur Afretane  Hassani Bacar, du Dr Abdillah Mohamed, Directeur Général de Massiwa Technology, du Monsieur Abdallah Said Soilihi, Gérant COM’NT, du Monsieur Moindandze Djadaoui, Ingénieur au MDJAD, du Monsieur Abdoulkader Maoulide, Informaticien au Hikam Société Multiple et autres experts du domaine. 

L’objectif principal de cette réunion d’échanger autour des problématiques liées à la cybersécurité qui est un enjeu national. Le département cybersécurité a saisi cette occasion pour présenter aux experts les projets de l’agence liés à celle-ci. 

Il est nécessaire d’instaurer une confiance numérique. Ainsi l’axe 3 de la stratégie nationale Comores numérique 2028 s’adresse cet enjeu.  Pour instaurer cette confiance numérique, le département cybersécurité prévoit d’avoir 25 experts en cybersécurité affiliés à l’agence, de posséder  80% de site internet et applications comoriennes cerfituées en 2028 et de mettre en place une cellule de veille (Computer Emergency Response Team ou CERT).  

Trois enjeux majeurs ont été soulevés par les experts. Le premier est lié au manque de formations dans le domaine au niveau national. Le deuxième s’articule autour de  l'inexistence des cadres juridiques et réglementaires qui régissent les attaques éventuelles dans le cyberespace. Le troisième concerne le problème d’interconnexion aux moyens de télécommunications et le manque de couverture dans certaines régions du pays. 

Les experts ne se sont pas contentés seulement de citer les enjeux liés à la cybersécurité. Mais, ils ont avancé quelques propositions pour assurer les usagers aux Comores. Premièrement, il  est primordial de créer une formation sur la cybersécurité à l’Université des Comores. Cette formation pourrait être dispensée par des experts sur place ou en ligne. Deuxièmement, la création d’un  Data Center national est une nécessité pour assurer la souveraineté et la sécurité de toute la nation. Troisièmement, la création d’une plateforme en ligne qui va permettre aux experts d’échanger en permanence afin de partager leurs compétences. 

A la fin de la réunion, le Directeur Général Adjoint de l’Anaden, Monsieur Mohamed  Soilihi Fahar, a remercié les experts et les a rassuré que l’agence va prendre en compte  leurs propositions. De plus, l’Anaden est prête à collaborer à toutes personnes qui souhaitent soumettre  des idées dans le domaine.